16 Mar 2020

Tour de force : La Banque coupe encore, le BSIF assouplit, et ce n’est pas fini

D’extraordinaires mesures coordonnées pour atténuer l’impact économique de la pandémie au Canada

 

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé que le Canada adoptera un important plan de relance économique, dans le cadre d’un effort coordonné avec d’autres pays du Groupe des Sept pour contrer le ralentissement économique mondial et calmer les marchés. Lors d’une conférence de presse exceptionnelle tenue à 14 h aujourd’hui, le ministre des Finances Bill Morneau a pris place aux côtés du gouverneur de la Banque du Canada et le surintendant des institutions financières pour annoncer des mesures destinées à rassurer les marchés financiers, stimuler la confiance et soutenir l’économie canadienne.

À peine neuf jours après que la Banque du Canada a abaissé le taux directeur à un jour de 50 points de base, à 1,25 %, le gouverneur Stephen Poloz a annoncé une nouvelle réduction de 50 points de base, ramenant le taux directeur à 0,75 %. La Banque du Canada a fait la déclaration officielle suivante :

  • « La Banque du Canada a abaissé aujourd’hui le taux cible du financement à un jour de 50 points de base pour le ramener à ¾ %. Le taux officiel d’escompte s’établit à 1 %, et le taux de rémunération des dépôts, à ½ %. Cette décision non prévue se veut une mesure proactive prise à la lumière des chocs négatifs subis par l’économie canadienne en raison de la pandémie de COVID-19 et de la récente chute des prix du pétrole.
  • Il est clair que la propagation du coronavirus a des conséquences sérieuses pour les familles canadiennes et pour l’économie du pays. De plus, la diminution des prix du pétrole, même depuis notre dernière décision du 4 mars, pèsera grandement sur l’économie, en particulier dans les régions où le secteur de l’énergie est fortement présent.
  • La Banque publiera une nouvelle projection pour les économies canadienne et mondiale le 15 avril. À mesure que la situation évolue, le Conseil de direction se tient prêt à ajuster de nouveau la politique monétaire au besoin pour soutenir la croissance économique et maintenir l’inflation à la cible.
  • La Banque a aussi pris d’autres mesures pour veiller à ce que le système financier canadien dispose de suffisamment de liquidités. Ces mesures additionnelles ont été annoncées dans des avis distincts sur le site Web de la Banque. La Banque suit de près les conditions économiques et financières, en coordination avec les autres banques centrales et les autorités budgétaires du G7. »

À la conférence de presse, un journaliste à demandé à M. Poloz s’il était possible qu’il amène le taux directeur jusqu’à des niveaux négatifs. M. Poloz a répondu qu’il « n’aime pas les taux d’intérêt négatifs » et que le Canada a suffisamment de capacité d’action financière pour que, espère-t-il, des taux d’intérêt négatifs ne risquent pas d’être nécessaires.

Et d’ajouter : « Conjuguée aux autres mesures annoncées aujourd’hui, la baisse des taux d’intérêt aidera à soutenir la confiance des entreprises et des ménages. Par exemple, les coûts d’emprunt seront plus bas pour les nouveaux achats de logements et pour les prêts hypothécaires à taux variable et les renouvellements de prêts hypothécaires. »

Aujourd’hui, la Banque a aussi annoncé l’établissement d’un nouveau mécanisme d’acquisition des acceptations bancaires. Cette mesure soutiendra un marché de financement essentiel pour les petites et moyennes entreprises à un moment où elles pourraient avoir des besoins de financement accrus et où les conditions du crédit se resserrent. Le mécanisme achètera des acceptations bancaires à 1 mois à partir de la semaine du 23 mars. Des précisions suivront. Ceci s’ajoute à l’annonce d’opérations de pension à plus d’un jour à des échéances de 6 et 12 mois. Ces opérations auront lieu toutes les deux semaines.

Le ministre Morneau a annoncé qu’il présenterait un plan de relance économique la semaine prochaine, prévoyant 10 milliards de dollars de fonds nouveaux pour les deux organismes de financement des entreprises du pays : la Banque de développement du Canada et Exportation et développement Canada. Un montant de 1 milliard de dollars a été affecté aux mesures nationales de santé publique annoncées plus tôt cette semaine, accompagnées de quelques mesures modestes de soutien des travailleurs touchés.

Ainsi, d’importantes mesures de relance seront mises en œuvre la semaine prochaine. Leur montant n’a pas été précisé, mais il semble raisonnable de s’attendre à ce qu’il soit de l’ordre de 1 % du PIB. M. Morneau a aussi fait remarquer que le gouvernement envisage de fournir une aide directe aux particuliers et aux familles. Les vannes sont sur le point d’être ouvertes.

Enfin, le Bureau du surintendant des institutions financières (BSFI) réduit l’exigence de fonds propres pour les six grandes banques canadiennes. Le surintendant Jeremy Rudin, qui dirige l’organisme de réglementation des banques du Canada, a annoncé qu’il réduirait la « réserve pour stabilité financière » du pays de 1,25 point de pourcentage de l’actif pondéré en fonction du risque, avec effet immédiat. La réserve sera de 1 %, contre 2,25 % précédemment. M. Rudin a rappelé que le gouvernement étudie une aide directe aux particuliers et aux familles. La mesure accroîtra la capacité de prêt des grandes banques de quelque 300 milliards de dollars. Elle réconfortera aussi le marché boursier, qui a vu les actions des banques péricliter depuis deux semaines. La santé des bilans des banques canadiennes suscitent toujours des inquiétudes quand les marchés sont sous pression.

Par ailleurs, le gouvernement a annoncé qu’il suspend les consultations sur le changement proposé au test de résistance pour les prêts hypothécaires non assurés. La révision du test pour les prêts hypothécaires assurés commencera le 6 avril comme prévu. Le BSIF veut attendre que les marchés reviennent à la normale avant de prendre une décision finale sur le taux admissible pour les prêts assurés. Il faut espérer que les banques réduiront leurs taux hypothécaires affichés à la suite de la baisse globale de 100 points de base du taux de financement à un jour et de la chute du rendement des obligations du gouvernement à 5 ans (voir le graphique ci-dessous). Le 12 mars, le Sommaire quotidien de la Banque du Canada maintenait encore le taux des prêts hypothécaires ordinaires – 5 ans (c.‑à‑d. le taux affiché) à 5,19 %.

Nous surveillerons maintenant ce que les banques feront en réponse à ces mesures. Réduiront-elles leurs taux préférentiels encore de 50 points de base? En feront-elles bénéficier les emprunteurs ayant un prêt hypothécaire à taux variable? Lundi sera une journée intéressante.

En somme : Voilà un excellent début pour anticiper ce qui sera probablement une période très délicate pour l’économie canadienne. Cependant, il reste à voir les détails. Des mesures de relance supplémentaires seront sans doute annoncées dans les jours et semaines à venir (de la part du gouvernement fédéral et des provinces). Prévoyez aussi que d’ici avril, la Banque du Canada réduira encore les taux de 50 points de base, jusqu’à 0,25 % pour le taux directeur à un jour. Au demeurant, si la situation se détériorait plus que prévu, la Banque du Canada, le gouvernement et le BSIF ont encore de la marge pour en faire davantage.

Le contraste est frappant au regard de la politique inepte et décousue au sud de la frontière. Espérons que les marchés financiers constateront à quel point le Canada est bien mieux préparé, tant financièrement que sur le plan de la santé publique, que ne le donnerait à croire notre récente performance boursière.

Dr. Sherry Cooper

Dr. Sherry Cooper

Chief Economist, Dominion Lending Centres
Sherry is an award-winning authority on finance and economics with over 30 years of bringing economic insights and clarity to Canadians.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

View all Nouvelles
  • À PROPOS DES CENTRES HYPOTHÉCAIRES DOMINION

    La plus grande compagnie d’hypothèque et de crédit-bail du Canada, avec plus de 2 300 experts répartis dans le pays, elle enlève les complications du processus hypothécaire, et vous simplifie la vie.
    POUR EN SAVOIR DAVANTAGE
  • HYPOTHÈQUES COMMERCIALES

    Les centres hypothécaires Dominion entretiennent d’excellentes relations dans la communauté prêteuse avec les fonds de pension, les banques, les coopératives de crédit, les compagnies d’assurance vie, les sociétés fiduciaires, les institutions privées et les investisseurs privés.
    POUR EN SAVOIR DAVANTAGE